Reprendre son activité après le confinement et comment bien communiquer

Reprendre son activité après le confinement et comment bien communiquer

 L’heure de la reprise est enfin là. Il faut se préparer au monde de demain, changer nos habitudes de consommation, s’habituer à vivre autrement.

Les réseaux de franchise vont réouvrir progressivement leurs magasins en les équipant de toutes les mesures de protections nécessaires. Dans ce contexte anxiogène et incertain, la communication deviendra une source d’inspiration et d’ouverture.

Les enseignes n’ont pas été toutes égales pendant le confinement au niveau de la relation avec leurs publics. Certaines ont continué à les informer de façon régulière, et même profité de ces moments pour tisser de nouveaux liens, d’autres ont préféré se replier avec pudeur sur une communication limitée à l’essentiel.

Après une période où les français ont privilégié les achats utiles et l’épargne, en s’apercevant au final que la surconsommation avait atteint ses limites, leur réflexion se porte aujourd’hui sur comment consommer mieux et autrement. Il est donc primordial pour les marques d’être visibles à ce moment-là et d’adapter leurs messages aux attentes des clients.

Privilégiez la communication solidaire et évitez le “charity washing”

Tout le monde l’a compris. Les circuits de distribution vont devoir se réorganiser à l’échelle européenne et non mondiale, voire privilégier les producteurs locaux. Certains objets devront être recyclés et non jetés. Les consommateurs vont avoir une plus grande conscience de l’achat de proximité et vérifier davantage les origines. Enfin, la prise de conscience de l’urgence à respecter davantage l’environnement et sa propre santé les amènera naturellement vers le bio, une vie saine, le bien-être, le confort, la famille. Ce recentrage des priorités va forcément modifier le positionnement des marques et les obliger à intégrer ces nouveaux paramètres dans les stratégies de communication.

Utilisez les réseaux sociaux pour renforcer vos communautés

En cette période, maintenir sa ligne éditoriale habituelle ne suffit pas et la difficulté réside dans le fait de conserver une cohérence entre le cœur de métier et les initiatives particulières tout en renforçant ses liens avec les consommateurs et créer de la proximité et du dialogue.

L’e-mailing d’information : un canal efficace non intrusif

Bien que plus traditionnel, l’envoi d’information sous forme de newsletters par exemple est très intéressant pour plusieurs raisons. Tout d’abord l’e-mail est non intrusif, car quand l’internaute ouvre sa boite, il est dans une démarche de consultation et donc plus réceptif. Ensuite, les techniques permettent de rendre les messages plus personnalisés, à l’image des marques aussi bien dans le ton que dans la forme, mais également de mesurer les résultats et d’analyser l’impact des envois sur le consommateur. Enfin, grâce à des envois réguliers et des contenus intéressants, les newsletters créent des rendez-vous avec les différents publics et donc renforcent les liens.

Les Relations Publiques au cœur de la communication

Exit la communication de masse et bienvenue à la communication de niche. Le nom des relations publiques veut bien dire ce qu’il veut dire : relationner avec ses publics. Cette communication est le catalyseur et le connecteur de tout type d’information vers tout type de publics (clients, partenaires, prospects, journalistes, institutionnels…). Bien identifier ses cibles, leur adresser une information tangible, adaptée, pertinente et d’actualité valorisera la marque.

Dans le contexte actuel, il est évident que le monde de demain ne sera plus pareil. La communication va jouer un grand rôle pour les marques qui sauront privilégier les valeurs humaines, dans le respect du consommateur.

La durée de vie d’une marque n’est pas éternelle. Ne pas se remettre en question, ne pas cultiver sa notoriété ouvre une brèche à des concurrents plus agiles à un moment où il est plus qu’indispensable de préserver ses parts de marché.