FRANCHISE : REUSSIR UNE NEWSLETTER NE S’IMPROVISE PAS !

FRANCHISE  : REUSSIR UNE NEWSLETTER NE S’IMPROVISE PAS !

En Franchise et ailleurs à l’heure du numérique où les bannières, les adds, les push, et tout le marketing digital sont portés par l’ère Covid pour répondre à un besoin de ventes rapides et du recrutement de candidats franchisés, la newsletter est le moyen de communication qui prépare l’avenir et adresse directement le mass market ou des cibles franchiseur. Elle fidélise les acheteurs d’aujourd’hui et influence ceux de demain. Toutefois, réussir une newsletter est plus compliqué qu’il n’y parait !

A l’opposé de l’emailing qui a une visée commerciale à court terme avec un ciblage précis, la newsletter permet d’aller chercher de nouveaux publics et développer une communauté autour de l’écosystème de la marque en créant un rendez-vous régulier et attendu.

Elle est utilisée pour maintenir une relation dans le temps avec les clients et/ou prospects en les informant sur la vie de l’entreprise en termes d’actualités ainsi que son marché. Elle crée par ailleurs un lien émotionnel avec la marque, fidélise, réengage, ou encore apporte une meilleure compréhension de son univers. Dans certains cas, elle peut également avoir vocation à être diffusée en interne.

newsletter en franchise

Selon les objectifs de communication, la newsletter peut être composée de thématiques différentes et de plusieurs rubriques (event, nouveaux points de vente, nouveaux produits, chiffres, etc.). Elle peut s’adresser indifféremment à un public BtoB et BtoC, ou interne, et peut aussi présenter plusieurs variantes : La newsletter de curation basée sur une sélection de contenus pertinents, condensés en un seul email, repose sur un travail de recherche et d’analyse réservé plutôt aux experts en la matière, parfaite pour des entreprises qui ne créent pas leur propre contenu tout en souhaitant démontrer leur expertise. Quant à la newsletter produit, elle est davantage utilisée sous un angle marketing pour informer des nouvelles fonctionnalités, des mises à jour ou des correctifs.

Pour une newsletter franchise réussie, il convient d’équilibrer ses trois composantes qui sont l’éditorial, le design et le marketing.

L’éditorial, susciter l’intérêt en ranchise

Il est conseillé de le structurer autour des centres d’intérêt des lecteurs, catégoriser ses idées et créer un plan. Il est important de donner un nom à la newsletter car on doit la penser comme un produit à part entière sans jamais oublier son but principal qui est d’attirer le lecteur pour l’emmener vers les différents supports d’intérêts essentiels de la marque : site internet ou e-commerce, blog, témoignages, etc.

Le design, augmenter l’attractivité en Franchise

Il faut créer un modèle réutilisable au graphisme attractif et moderne. Il devra évoluer au fil des années pour toujours être dans l’air du temps, avec un contenu de lecture le plus réduit possible afin d’emmener le lecteur vers les autres médias de l’enseigne. La newsletter devraInscrivez-vous à notre newsletter ELLE At Home s’appuyer sur des photos et des vidéos d’excellente qualité, identiques ou similaires à celles déjà utilisées dans les autres supports de communication pour une meilleure identification de la marque et de son image.  

Le marketing, augmenter l’efficacité en franchise

Gmail et Outlook n’étant pas adaptés pour le routage en nombre, il faut choisir une plateforme spécialisée, totalement responsive. 60% des ouvertures de mail s’effectuant sur les appareils mobiles de différents formats, il est essentiel de vérifier que la mise en page est attractive sur n’importe quel support. Enfin, il est obligatoire de respecter les normes RGPD, et notamment le fait de recueillir de façon claire l’acceptation à recevoir la newsletter (Opt-In) dans le cadre d’envois BtoC. Les règles sont plus souples pour la communication entre professionnels (BtoB). Cependant, dans tous les cas, il convient d’insérer dans la newsletter un lien de désabonnement (Opt-out).

Ces plateformes offrent la possibilité de mesurer (Taux d’ouvertures, de clic, etc.) mais aussi de suivre ces clics sur les différents liens (Call to action). Cela permet également de catégoriser les abonnés en fonction de leurs choix pour les insérer ensuite dans un process de marketing Automation, dans le but d’envoyer dans un deuxième temps un message spécifique. On peut aussi « retargetter » cette même sélection notamment sur les réseaux sociaux.

En dernier lieu, il faut éviter de se faire classer en spam par un objet trop long, par l’utilisation de mots interdits (promotion, remise, prix cassés, etc.) ou par des adresses email erronées qui sont immédiatement repérées par les systèmes antispam et qui blacklisteront le nom de domaine.

Comme annoncé au début, la newsletter est un produit de communication performant qui doit créer un rendez-vous régulier avec ses publics, à condition de respecter toutes ces règles. Les entreprises rencontrent souvent des difficultés à tenir cette régularité car cela demande de réunir des personnels ayant les trois compétences (éditorialiste, designer et marketeur) ce qui induit des coûts importants. Une agence de communication comme Infinités mutualise naturellement ces compétences et offre aussi deux autres avantages, la garantie du respect de l’envoi à des dates planifiées et la mutualisation avec des prestations de Relations Presse en ce qui concerne, par exemple, la remontée et le traitement de l’information.