Archives de catégorie : Communication de marque

Et si la crise de la Covid-19 devait perdurer… Comment communiquer ?

Et si la crise de la Covid-19 devait perdurer… Comment communiquer ?

Après la violence de la crise sanitaire qui a mis le monde KO, le temps de l’après-crise, nous entrons désormais dans la phase où la vie doit reprendre ses droits mais avec restrictions et vigilance et où la communication dans son ensemble doit adapter ses discours et ses formats.

L’épée de Damoclès suspendue au-dessus de nos têtes rend l’avenir incertain, rallonge les temps de décision, modifie nos centres d’intérêts et nos rapports aux autres.

Nous devenons plus sensibles à l’environnement, aux besoins essentiels, à nos proches au détriment du superficiel, du superflu, de l’éphémère. Ce recentrage qui a modifié notre perception et nos émotions oblige les marques à communiquer différemment. Le Digital First devient un élément intégré aux activités courantes. On dématérialise les procédures, on met en place le télétravail car l’urgence annoncée est bien de sortir le moins possible.

La désertion des rues oblige les marques à déplacer leur campagne de publicité (affichage 4×3, abribus, vitrophanie, etc.) qui faisaient partie de notre univers visuel vers une communication digitale, plus intimiste, plus intrusive aussi.

Les publicités sur Facebook saturent les fils d’actualités, et la communication digitale que l’on trouvait innovante et agile il y a six mois, se banalise et envahit nos écrans. Le consommateur est en manque de contact et le partage virtuel n’arrive plus à le satisfaire complètement.

 

Qu’est ce qui a vraiment changé ?    

Toutes les tendances de la communication digitale existaient déjà depuis un certain temps, la crise sanitaire les a seulement accélérées et rendues indispensables. Les marques les plus réfractaires à ce type de communication, bien souvent d’ailleurs par méconnaissance de leur efficacité, ont dû gérer en urgence le déploiement de tout un dispositif digital qui leur échappe. Et les enseignes qui ont voulu camper sur des positions plus traditionnelles ou rester attentistes s’en mordent aujourd’hui les doigts. Le monde a changé et ne sera plus jamais comme avant. La communication digitale mise en place ne pourra que progresser sans retour arrière.

 

L’émotion deviendra-t-elle de plus en plus virtuelle ?

Téléréalité, émissions interactives, réseaux sociaux, réalité virtuelle, stories… nous permettent de nous identifier, d’échanger avec nos communautés et de garder un contact vers l’extérieur sans avoir à quitter son domicile. La vente en ligne, les offres gratuites, les nouvelles applications, les divertissements… les services de livraison ont comblé nos besoins. Et les aspects communautaires, segmentés de plus en plus par tranche d’âge ou sociostyle catégorisent les consommateurs et les enferment dans des tribus, plus faciles à séduire. La communication digitale est entrée dans tous les foyers jusqu’à nos seniors qui naviguent aisément sur leur tablette.

Après l’invasion du monde digital, on peut aujourd’hui se poser la question : quelles sont les nouvelles habitudes consuméristes si personne ne sort dans la rue, confronte son image à celle des autres, trouve de nouvelles idées à l’extérieur, s’évade vers de nouveaux horizons ? Qui aurait envie de sortir si tous les lieux de convivialité comme les bars ou les restaurants restaient fermés ? Et comment se construire au final quand il n’y a plus autrui ?

La communication devra explorer de nouvelles pistes, toujours innover et trouver l’équilibre émotionnel entre le digital et le réel pour continuer à donner envie. Les communicants auront encore un grand rôle à jouer pour accompagner les marques dans ce nouveau changement. Car la crise de la Covid-19 est loin d’être terminée.

Même si la consommation des français a majoritairement penché vers des achats utiles ou de première nécessité pendant cette crise, l’émotion a toujours guidé le monde. Et quand on admire le plus beau couché de soleil publié sur Instagram, on sait d’avance qu’il ne remplacera jamais celui réellement vécu.

Agnès HEUDRON – INFINITÉS Communication

LE BIG CONCOURS : UN 1er PRIX, DE +300 000 €, RÉCOMPENSERA UNE ENTREPRISE DU RETAIL OU DE LA FRANCHISE !

LE BIG CONCOURS : 1ER PRIX, DE +300 000 € POUR UNE ENTREPRISE DU RETAIL OU DE LA FRANCHISE – CRÉES ET ORGANISÉ PAR 10 SPÉCIALISTES DE LA COMMUNICATION ET DU MARKETING

Pour faciliter l’accès à la combinaison vertueuse de la télévision et du digital et en démontrer la pertinence en termes de visibilité et de notoriété, dix spécialistes de la publicité, de la communication et du marketing, ont mis leur expertise en commun pour créer le Big Concours, une première en France. L’objectif : favoriser le succès d’une belle enseigne du retail et l’aider à la rendre plus visible dans ce contexte économique compliqué ! Continuer la lecture de LE BIG CONCOURS : UN 1er PRIX, DE +300 000 €, RÉCOMPENSERA UNE ENTREPRISE DU RETAIL OU DE LA FRANCHISE !

LES NOUVELLES TENDANCES DU MONDE D’APRES ET DE LA COM DIGITALE

LES NOUVELLES TENDANCES DU MONDE D’APRES

ET DE LA COM DIGITALE

Après une période où les marques ont davantage personnalisé leur communication à leur image avec des discours adaptés à la situation de confinement, aujourd’hui, le temps est venu de repenser sa communication pour répondre à des attentes basées sur des valeurs de transparence, de développement durable, de simplicité. Zoom sur les 5 grandes tendances de la communication de demain.

Le monde d’après sera-t-il comme le monde d’avant ? Le consommateur a-t-il les mêmes attentes après avoir dû vivre enfermé, privé de ses repères de consommation, obligé d’apprendre rapidement l’usage des technologies avec les plateformes collaboratives (Zoom, Team…), vivre dans un monde digitalisé et s’adapter au télétravail.

Cette période de confinement a fait comprendre que la surconsommation n’était pas un mode de vie, que l’environnement était en grand danger, que les technologies trouvaient leurs limites et qu’il était possible de vivre sans aller en magasin.

Le client a modifié ses besoins et les enseignes quels que soient leurs secteurs ont dû réfléchir rapidement à d’autres offres, répondre aux besoins urgents, imaginer le monde d’après, développer le digital et repenser leur communication.

 

Cinq nouvelles tendances pour la communication post Covid

 

Un retour aux sources :

Après avoir été hyper connectés et hyper sollicités, les consommateurs rejettent désormais la surconsommation et réclament des offres simplifiées. Ils veulent aller à l’essentiel et aux produits utiles, plus naturels, plus sains.

Vers une économie durable :

Le Français souhaite se reconnecter avec la nature et ralentir son rythme de vie. Il attend donc des marques des produits et des services en adéquation avec le respect de l’environnement et des saisons.

Regain des valeurs et de l’intelligence collective :

Exit les valeurs d’individualisme et de compétitivité. Le consommateur se tourne vers des valeurs de solidarité, d’empathie et d’intérêt général. Les marques devront être plus transparentes et moins accros au profit.

Vers des technologies utiles :

Annoncées comme bénéfiques pour l’avenir du monde, les technologies ont montré leurs limites. Le flop de l’application de traçage « Stop Covid » en est le parfait exemple. Et le Français supporte de moins en moins d’être considéré comme un produit.

La montée en puissance de l’interactivité avec des communautés d’intérêts :

La communication est entrée de plus en plus dans les foyers. L’émission de Cyril Lignac sur M6 en est l’exemple parfait. Le Français entend devenir l’acteur de la communication des marques et interagir avec elles. La communication devra donc être plus spontanée, plus agile, plus directe et les médias devront aussi travailler sur de nouveaux formats.

 

Le digital sera-t-il le nouvel eldorado ?

Le confinement a obligé les marques à rapidement mettre en place de nouveaux outils permettant de maintenir les liens avec leurs publics. Des outils collaboratifs facilitant le télétravail, l’optimisation des réseaux sociaux (qui pour la plupart des franchises est un vrai problème) afin de communiquer avec leurs fans, l’augmentation de l’e-commerce quand l’activité le permettait, et de la publicité digitale et interactive comme les bannières ou encore les Ads Google et Facebook. La communication a gagné 2 ans alors que le monde s’est arrêté. Le Digital s’est davantage ancré par obligation dans les habitudes de communication des marques, et pourtant l’e-commerce n’a progressé que de 16% pendant le confinement.

Pour séduire de nouveau les consommateurs, les enseignes devront modifier leur communication, en trouvant un équilibre entre l’humain et la machine, entre le physique et le digital, entre le profitable et le responsable. Ce sera l’enjeu du monde d’après.

Agnès HEUDRON – INFINITÉS Communication

 

 

 

 

Reprendre son activité après le confinement et comment bien communiquer

Reprendre son activité après le confinement et comment bien communiquer

 L’heure de la reprise est enfin là. Il faut se préparer au monde de demain, changer nos habitudes de consommation, s’habituer à vivre autrement.

Les réseaux de franchise vont réouvrir progressivement leurs magasins en les équipant de toutes les mesures de protections nécessaires. Dans ce contexte anxiogène et incertain, la communication deviendra une source d’inspiration et d’ouverture.

Les enseignes n’ont pas été toutes égales pendant le confinement au niveau de la relation avec leurs publics. Certaines ont continué à les informer de façon régulière, et même profité de ces moments pour tisser de nouveaux liens, d’autres ont préféré se replier avec pudeur sur une communication limitée à l’essentiel.

Après une période où les français ont privilégié les achats utiles et l’épargne, en s’apercevant au final que la surconsommation avait atteint ses limites, leur réflexion se porte aujourd’hui sur comment consommer mieux et autrement. Il est donc primordial pour les marques d’être visibles à ce moment-là et d’adapter leurs messages aux attentes des clients.

Privilégiez la communication solidaire et évitez le “charity washing”

Tout le monde l’a compris. Les circuits de distribution vont devoir se réorganiser à l’échelle européenne et non mondiale, voire privilégier les producteurs locaux. Certains objets devront être recyclés et non jetés. Les consommateurs vont avoir une plus grande conscience de l’achat de proximité et vérifier davantage les origines. Enfin, la prise de conscience de l’urgence à respecter davantage l’environnement et sa propre santé les amènera naturellement vers le bio, une vie saine, le bien-être, le confort, la famille. Ce recentrage des priorités va forcément modifier le positionnement des marques et les obliger à intégrer ces nouveaux paramètres dans les stratégies de communication.

Utilisez les réseaux sociaux pour renforcer vos communautés

En cette période, maintenir sa ligne éditoriale habituelle ne suffit pas et la difficulté réside dans le fait de conserver une cohérence entre le cœur de métier et les initiatives particulières tout en renforçant ses liens avec les consommateurs et créer de la proximité et du dialogue.

L’e-mailing d’information : un canal efficace non intrusif

Bien que plus traditionnel, l’envoi d’information sous forme de newsletters par exemple est très intéressant pour plusieurs raisons. Tout d’abord l’e-mail est non intrusif, car quand l’internaute ouvre sa boite, il est dans une démarche de consultation et donc plus réceptif. Ensuite, les techniques permettent de rendre les messages plus personnalisés, à l’image des marques aussi bien dans le ton que dans la forme, mais également de mesurer les résultats et d’analyser l’impact des envois sur le consommateur. Enfin, grâce à des envois réguliers et des contenus intéressants, les newsletters créent des rendez-vous avec les différents publics et donc renforcent les liens.

Les Relations Publiques au cœur de la communication

Exit la communication de masse et bienvenue à la communication de niche. Le nom des relations publiques veut bien dire ce qu’il veut dire : relationner avec ses publics. Cette communication est le catalyseur et le connecteur de tout type d’information vers tout type de publics (clients, partenaires, prospects, journalistes, institutionnels…). Bien identifier ses cibles, leur adresser une information tangible, adaptée, pertinente et d’actualité valorisera la marque.

Dans le contexte actuel, il est évident que le monde de demain ne sera plus pareil. La communication va jouer un grand rôle pour les marques qui sauront privilégier les valeurs humaines, dans le respect du consommateur.

La durée de vie d’une marque n’est pas éternelle. Ne pas se remettre en question, ne pas cultiver sa notoriété ouvre une brèche à des concurrents plus agiles à un moment où il est plus qu’indispensable de préserver ses parts de marché.

COVID-19 : Continuer les RP est essentiel !

COVID-19 : Continuer les RP est essentiel !

Alors que le monde connait une crise sanitaire d’envergure forçant à un confinement obligatoire et à la fermeture de multiples commerces non essentiels, la société connaît un arrêt d’activité quasi-complet. Le coronavirus suscite une importante inquiétude : l’ensemble des entreprises font face à une menace réelle qui met en péril non seulement la santé du personnel, mais aussi la stabilité financière des établissements et la confiance des consommateurs. Des problématiques et des directives du gouvernement qui poussent à revoir l’ensemble de son organisation. La communication des sociétés peut être mise à mal pendant cet épisode anxiogène, c’est pourquoi il est important de l’adapter pour répondre à tous : personnel interne, investisseurs et grand public.

Concernant les Relations presse, les médias sont toujours présents quotidiennement : chaines d’information, sites internet et même la presse papier. A l’affût d’informations, sur divers sujets, à se mettre sous la dent pour continuer à alimenter leurs rubriques et leurs pages. La couverture médiatique depuis l’appel au confinement en est d’ailleurs une preuve irréfutable : près de 19.000 articles par jour ont été publiés lors de la semaine du 16 mars, rapporte le «JDD» !

En tant que professionnels de la communication, nous savons bien qu’il ne faut jamais arrêter de communiquer. La communication est essentielle d’autant plus en période inhabituelle, de crise et de doutes. Cette dernière doit bien entendu être ajustée selon les sujets et la période mais il est important de rassurer et de continuer à montrer sa présence, même avec une activité à l’arrêt ou presque. Une préconisation que nous ne cessons, à l’agence, de répéter à nos clients ! Et certains l’ont bien compris à l’image de Carrément Fleurs à qui nous avons préconisé de communiquer sur les dons de fleurs du réseau aux EPHADS, personnels soignants, etc… à la fermeture forcée de ses magasins, pour sauver les stocks reçus la veille. Il en est de même pour l’enseigne Helen Doron English qui, face à la crise, s’est parfaitement adapté grâce à des outils innovants mis en place par la tête de réseau pour continuer d’assurer 100 % de ses cours d’anglais (en ligne) à ses élèves.

LE PR Club, un groupe d’échange qui rassemble plus de 250 communicants s’unissent pour dire « non » au stand-by des relations médias : une erreur, selon eux, « à ne pas commettre » ! Ils alertent sur le fait d’éviter de mettre en suspens les relations presse afin de ne pas rater des opportunités.

Comme nous le rappelons régulièrement à l’Agence, les délais de bouclages sont des facteurs importants à prendre en compte lors de la réalisation des communications envers la presse. Chaque média dispose d’une date parution différente et bien précise : un magazine trimestriel réalise ses sujets environ 3 mois à l’avance, un mensuel en moyenne 2 mois avant et un hebdomadaire souvent 1 mois en amont. Seule la presse quotidienne boucle au jour le jour. Arrêter de communiquer et reprendre ses actions envers la presse uniquement à la sortie du confinement à la mi-avril, en mai ou en juin reporterait de nombreuses parutions à la rentrée, en prenant en compte que la période estivale soit toujours plus creuse.

Un accompagnement par des professionnels de la communication est aujourd’hui, plus qu’hier, indispensable pour continuer d’exister, voir être mis en avant, pendant la crise mais également après. Des stratégies de communication doivent être mises en place dès maintenant pour accompagner au mieux le redémarrage des activités des sociétés dès qu’elles rouvriront leurs portes. Cette dernière, devra notamment porter une attention toute particulière aux consommateurs afin de les réassurer de la qualité du réseau et de ses produits. Nous sommes là pour vous ! L’Agence Infinités se tient à vos côtés pour gérer tous les types de crises, notamment celle du coronavirus !

Et si on choisissait son entreprise en fonction de ses valeurs ?

Et si on choisissait son entreprise en fonction de ses valeurs ?

Aujourd’hui, la société se veut chaque jour un peu plus éthique. Dans ce cadre, l’adage « dis moi où tu travailles, je te dirai qui tu es » pourrait presque se répandre. Effectivement, ces dernières années, les reconversions ont le vent en poupe. Pourquoi ? Pour un retour à la nature ou plus de liberté, via la création de son entreprise, ou pour intégrer une société qui partage sa vision de la vie et ses valeurs ! Beaucoup souhaitent un nouveau cadre de vie, au sein d’une entreprise plus attentive, centrée sur la personne plutôt que sur les résultats, faisant preuve de souplesse et de compréhension, mettant l’humain au cœur de ses préoccupations. La nouvelle génération, quant à elle, est pleine de convictions et d’espoir, et veut intégrer uniquement une entreprise dont ils seront fiers, qu’ils pourront défendre et recommander.

Face à ces volontés de plus en plus prononcées de sincérité et de valeurs, les sociétés mettent en avant leur « côté irréprochable », proche de la nature, du bien-être des salariés…  Tant dans leur communication publicitaire, pour attirer des consommateurs que dans leur recrutement. Et oui, aujourd’hui lorsque l’on cherche des salariés, on doit aussi faire du marketing et de la communication pour séduire des candidats !

Copper Branch

Les entreprises se veulent de plus en plus éthiques

Les entreprises sont de plus en plus astucieuses dans la mise en avant du cadre de travail qu’elles offrent. Chaque société met en avant ses vertus et ses atouts : être une entreprise ne suffit plus, aujourd’hui, il faut être une société engagée ! À l’instar de Copper Branch, qui, au-delà de son engagement envers le 100 % végétal, s’engage envers ses salariés et envers l’écologie.

La société, arrivée récemment en France, recrute beaucoup de jeunes sans diplôme et leur permet d’obtenir un premier niveau de qualification dans la restauration. De plus, ce secteur étant particulièrement fatiguant et complexe, Copper Branch leur installe des salles de repos tout confort avec notamment des poufs géants pour les siestes ! Un côté social indéniable, qui est complété par un engagement écologique fort. En effet, les épluchures, par exemple, ne sont pas simplement jetées, elles sont récupérées et transformées en composte via cocycler. En parallèle, la carte de fidélité permet de reverser une partie du montant de sa note à une association. Au Canada, l’entreprise reverse chaque année une somme conséquente à Rainforest, qui protège la biodiversité.

Cependant, dans une société où les entreprises proposent de rendre notre vie incroyablement facile, d’être une grande famille, merveilleusement belle et distrayante, comment, face à de telles promesses de féerie, reconnaître les entreprises sincères ?

Le Moralscore, la notation des entreprises

Les Entreprises ont des principesVu qu’aujourd’hui tout est question d’étoiles et de notes, pourquoi ne pas noter le côté moral des sociétés ?! Voilà pourquoi le Moralscore a été créé. Ce site catégorise les entreprises selon leurs valeurs étiques.

En répondant à quelques questions, durant environ deux minutes, le candidat trouve l’entreprise la plus adaptée à sa vision de la société. Respect de l’environnement, conditions de travail, profitabilité, traitement des données personnelles… Toutes les questions sur ce que le candidat veut privilégier au sein de l’entreprise sont abordées. Le site affiche ensuite les sociétés qui respectent le mieux les valeurs morales du candidat, par secteur.

Ce nouvel outil change complètement l’ordre établi, car si Michelin apparaît en tête des entreprises qui ont une bonne image auprès des Français, chez Moralscore, c’est Veja, la marque française de baskets écologiques et issues du commerce équitable, qui arrive en tête.

Il est à noter que parmi les valeurs les plus importantes relevées par les Français, une revient très régulièrement : le made in France !

Retour en force du made in France

Le made in France, c’est la nouvelle valeur incontournable pour rencontrer un franc succès ! À l’image du « Slip Français » ou de la marque « Le chocolat des Français » qui grâce à leur fabrication 100 % made France ont conquis le marché et le cœur de Français qui sont fiers de ces sociétés.

Aujourd’hui, le made in France s’affiche partout et apparaît comme un gage de qualité. Tous les secteurs mettent en avant cet argument de poids qui aujourd’hui fait partie de la décision de rejoindre ou non une société et/ou de se lier avec elle par un contrat de franchise.

Quand un entrepreneur se lance aux côtés de Tryba en ouvrant une concession, il sait qu’il n’aura pas de mal à défendre la qualité des menuiseries proposées, lesquelles sont conçues et fabriquées en Alsace, au sein de l’usine historique du groupe à Gundershoffen. Une usine qui se visite ! Et oui, vu qu’il n’y a rien à cacher, la célèbre marque au sumo ouvre ses portes régulièrement, notamment durant les Journées européennes du patrimoine. De plus, la marque met en place de nombreuses actions envers l’écologie, notamment en recyclant.

Speed burgerDans un autre secteur, il en est de même pour Speed Burger. Cette marque angevine, qui existe depuis plus de 20 ans, a toujours mis en avant ses produits en majorité français (complétés par quelques produits européens). Fromages AOP, viande de Normandie, pain bun’s de la marque Jacquet produits en France… Tout y passe ! La conviction de Bruno Bourrigault, le fondateur de Speed Burger, sur cette valeur essentielle pour lui n’a jamais été entachée, ce qui a persuadé de nombreux porteurs de projet de le suivre dans son aventure et d’ouvrir un restaurant dont la qualité des produits n’est jamais mise en cause par les clients.

Je terminerai cet article en citant Raji Haladjian, le fondateur du projet Moralscore : « Ce qui va compter dans les années à venir, ce n’est pas une innovation technologique de plus, mais la prise en compte des critères éthiques ». La transparence et l’engagement des entreprises seront donc les forces de demain !

Chloé VANDYSTADT – Agence INFIITÉS Communication

 

Comment créer son identité de marque ? 

Comment créer son identité de marque ?

L’identité d’une marque, composante clé de la personnalité d’une franchise, est composée de différents éléments tels que votre message, vos valeurs, la manière dont vous communiquez vos idées et les émotions que vous cherchez à susciter chez le consommateur lorsqu’il interagit avec votre enseigne. L’identité de la marque est donc un subtil mélange entre la personnalité de votre entreprise et la promesse faite à vos clients.

En tant qu’incarnation de l’essence même de l’entreprise et de ses activités, la marque vit et évolue dans l’esprit et le cœur des consommateurs. Son contenu est d’ailleurs l’une des stratégies de marketing de contenu les plus populaires actuellement. Bien pensée, l’identité de marque permet donc de développer votre notoriété, d’instaurer confiance et crédibilité et de garantir une bonne activité commerciale dans le présent comme le futur. Elle permet notamment d’attirer de nouveaux clients, de les fidéliser, et surtout de définir clairement la mission et le positionnement de la marque aussi bien pour le consommateur que vos franchisés.

5 étapes sont nécessaires pour créer une identité forte :

1) Réaliser une étude de marché, étape indispensable pour élaborer son identité :

elle permet de définir et comprendre votre audience, d’identifier vos éléments différenciants par rapport à la concurrence, et de présenter clairement votre raison d’être en incluant votre vision et vos objectifs. Ensuite, fort de cette analyse, vous pourrez insuffler de la personnalité à votre marque grâce au design et au ton employé dans votre communication. En dernier lieu, vous devrez identifier vos forces et vos faiblesses ainsi que les tendances de votre secteur pour vous ouvrir de nouvelles opportunités, tout en étant capable d’en quantifier le risque.

2) Créer votre design, ambassadeur silencieux de votre marque :

commencez par le logo, c’est l’élément visuel central qui apparaît sur tous les supports. A ce niveau le processus de branding doit être cohérent et illustrer parfaitement qui vous êtes. Le logo permet aussi de créer un sentiment de familiarité avec vos publics. Il est également important de bien choisir les couleurs et les polices de caractères pour finaliser l’ensemble et le rendre harmonieux. Déclinez ensuite votre charte graphique imprimée et numérique. Restez flexible pour autoriser certains ajustements publicitaires et éviter les contraintes dans une communication toujours en mouvement.

3) Générer votre contenu de marque pour l’intégrer au sein de vos communautés :

Ce contenu qui reflète votre marque est incarné par votre service commercial ou marketing, ainsi que dans vos magasins et sur vos publications en ligne. Si ce contenu est de qualité, il donne une image positive, à l’inverse, un mauvais contenu c’est une image négative assurée. Définissez le ton adapté à votre identité (sérieux, léger, humoristique, littéraire, etc) et choisissez les bons mots que vous devrez faire apparaître dans toute la communication de votre entreprise.

N’oubliez pas de tisser des liens émotionnels avec vos publics, éléments essentiels à la création d’une identité forte, notamment avec vos réseaux sociaux.

4)  Maintenez votre ligne de conduite et ne déviez pas de votre véritable identité :

Attention aux messages contradictoires, n’imitez pas vos concurrents et maintenez bien la cohérence entre les supports en ligne et hors ligne.

5)  Mettez des indicateurs pour évaluer vos performances :

utilisez Google Analytics, analysez les commentaires sur les réseaux sociaux et les discussions sur les forums, suivez votre marque pour interagir, ajuster et corriger si nécessaire.

La force de l’identité d’une marque est créatrice de valeur, de pérennité mais aussi de fierté d’appartenance pour les franchisés. Quant aux consommateurs, ils ne s’y trompent pas et peuvent devenir vos meilleurs ambassadeurs, surtout à notre époque où le niveau d’exigence est élevé et où l’information se diffuse et s’échange à la vitesse lumière

Agnès HEUDRON – INFINITÉS Communication

Se transformer : une obligation pour assurer sa pérennité 

Se transformer : une obligation pour assurer sa pérennité 

Aujourd’hui, une entreprise et encore moins un réseau de franchise ne peut rester sur le même modèle avec la même stratégie de communication durant des années. En effet, la transformation digitale et les changements sociétaux ont totalement remis en question les anciens préceptes des sociétés, qui sont dorénavant totalement désuets.

Depuis plus de 15 ans, les entreprises se transforment de façon inédite et accélérée. Elles ont dû prendre le virage incontournable de la technologie. De nos jours, il est par exemple totalement impensable pour une marque de ne pas avoir de site Internet. Ce qui était révolutionnaire il y a 20 ans est aujourd’hui banal. A l’instar de notre client Speed Burger qui était l’un des premiers à mettre en place le paiement et la commande en ligne via son site Internet, aujourd’hui, ce service est commun à toutes les sociétés de restauration rapide. De même, précurseur dans la livraison, Speed Burger était la première chaîne à offrir une alternative aux pizzas à ceux qui souhaitaient se faire livrer à domicile. Aujourd’hui, avec l’arrivée des entreprises tels que Uber Eat, Stuart… chaque client peut se faire livrer ce qu’il désire. On constate la création de nouveaux métiers, auxquels nous n’aurions jamais pensé avant, qu’ils répondent à la demande des clients. Ce qui constitue une évolution sociétale.

Aujourd’hui, les consommateurs ont des attentes de plus en plus fortes et de plus en plus marquées. Au sein de l’agence nous l’avons remarqué, notamment avec notre nouveau client Copper Branch. Cet enseigne qui est la première de restauration rapide 100% végétale est attendue dans toutes les grandes villes de France et chaque ouverture est une réelle réussite. Ces valeurs écologiques et responsables parlent aux consommateurs qui adhèrent immédiatement à la marque car le grand public veut un monde meilleur, éthique et durable.

Les consommateurs sont en quête de sens et d’innovation, ils n’achètent plus un produit mais une tendance (celle du bien manger, du gain d’économie d’énergie…), ils ne veulent plus découvrir des innovations mais ils veulent savoir en quoi les dernières innovations vont changer leur quotidien et le monde de demain.

C’est pourquoi si une marque veut être sincère et assumer ses responsabilités, elle doit donner de la valeur à son entreprise, on peut citer McDo qui embauche des personnes pour ramasser les déchets le long des routes. La marque, via cette action, s’achète une éthique et montre son engagement envers l’écologie. Cette dernière a également été plus loin en transformant son image en profondeur via une idée simple : changer la couleur du fond du logo en passant du rouge au vert. Par cette transformation, l’évocation de la marque dans l’esprit des consommateurs a changé, le vert ayant pour signification la santé, la fraîcheur et de nature… Bien loin donc des qualités premières des produits proposés par cette chaîne !

Le marketing et la communication doivent être étroitement liés dans la stratégie des marques. Or pour se métamorphoser et répondre aux nouvelles « exigences » des consommateurs il y a deux solutions :

  • Réaliser une métamorphose progressive en capitalisant sur les valeurs fondatrices et les gênes de la marque tout en mettant en avant ses mutations et évolutions. La plus courante. On peut citer Tryba, qui évolue chaque année un peu plus avec de nouveaux outils technologiques (programme ambassadeur, nouveau site Internet…) mais aussi en faisant évoluer sa communication graphique (arrivée du nouveau Sumo, changement du logo, de la baseline…).
  • Réaliser une métamorphose radicale en changeant de forme ou d’état, à l’image du Crédit Lyonnais qui a totalement revu son logo et ses services il y a quelques années ou encore de LG qui est passer de GoldStar à LG, en proposant des services et produits beaucoup plus innovants, correspondants davantage à l’air du temps.

 

 

 

 

Pour conclure, il est essentiel de retenir qu’une marque doit sans cesse se remettre en question et s’adapter aux attentes de son marché pour perdurer. La bonne idée d’aujourd’hui risque d’être désuète demain, il faut donc renouveler son concept, son image et son discours en permanence. La communication ne doit jamais être figée, mais évoluer et toujours être pertinente et correspondre aux dernières tendances afin que le consommateur puisse s’y associer et y retrouver ce qu’il attend de la marque.

Chloé VANDYSTADT – Agence INFIITÉS Communication

La force des valeurs d’une entreprise

Dans son étude sur les 50 nouvelles tendances à intégrer à sa stratégie, Urban Sublime met en avant qu’aujourd’hui, à service ou produit égal, les consommateurs se dirigent de plus en plus vers des marques affinitaires, reflétant leurs valeurs. D’autres études font également le même constat, démontrant que les deux tiers des consommateurs français (65%) choisissent d’acheter ou de boycotter une marque pour ses prises de position.

Une tendance que l’agence Infinités a aussi constaté ces derniers mois, notamment depuis le début de l’accompagnement de Copper Branch, la première enseigne de restauration rapide 100% végétale à se développer en franchise. Très engagée avec des positions

sociétales fortes, la marque connaît un véritable succès en Amérique du Nord et ses débuts en France s’annoncent plus que prometteurs. Prônant une nourriture saine, aux valeurs responsables et écologiques, Copper Branch s’engage vraiment, tant envers les animaux, qu’envers l’environnement, et cela plaît ! Chaque restaurant est très attendu et rencontre, dès son ouverture, un véritable succès. Preuve que les consommateurs sont à l’affût d’une relation qui apporte du sens, de la transparence et de la valeur ajoutée. Aujourd’hui, chaque marque est véritablement choisie en fonction de son engagement !

Les enseignes doivent donc, dorénavant, s’impliquer dans la vie de la société pour exister, c’est une obligation ! Dans la restauration particulièrement, il y a une volonté massive des consommateurs d’aller vers une alimentation plus saine, qui écarte les produits néfastes, et d’être mieux informés, car les consommateurs sont de plus en plus méfiants. L’engagement écoresponsable dans ce secteur

doit donc être plus relayé, à l’image de la chaîne « Prêt à manger » qui base une partie de sa communication sur cette volonté de ne rien cacher, leurs serviettes en papier sont d’ailleurs devenues des manifestes : « Nothing to declare », « Nothing to hide » …

La marque Michel & Augustin est également un bel exemple puisqu’elle affirme un engagement sociétal depuis de longues années. L’enseigne veut transmettre sa passion et pour cela, elle organise chaque année un concours pour permettre à quelques personnes de passer deux ans dans les locaux de la marque pour apprendre leur métier et passer un CAP Pâtissier.

Les marques doivent désormais remplir une mission et l’affirmer haut et fort, car les enquêtes d’opinion montrent qu’aujourd’hui toutes les couches de la société et toutes les classes d’âge sont sensibles à l’urgence écologique et sociale. En particulier les Millenials qui sont 49 % à avoir délaissé une marque ces douze derniers mois à cause d’un manque d’éthique.

Chloé VANDYSTADT – Agence INFIITÉS Communication

Pourquoi réaliser une refonte de son site internet ?

Pourquoi réaliser une refonte de son site internet ?

La refonte d’un site Internet, c’est une modification de la structure et du design d’un site Web, qui peut être soit partielle, soit totale.

De nos jours, le web et les solutions informatiques sont en évolution constante. Ces changements rapides doivent être pris en compte par les sociétés afin d’être toujours dans la course et ainsi être visible de tous. Les sites internet se doivent d’évoluer au fil des années mais surtout des tendances tout comme la mode, la musique afin de ne pas être mis de côté par les moteurs de recherche et donc à terme les utilisateurs.

Votre entreprise connait des changements et est sujet à de nouvelles stratégies de développement, de communication, il faut impérativement que votre site internet l’accompagne dans ces modifications.

A savoir également que le temps de vie d’un site internet est d’environ deux ans, dans son design, sa structure mais aussi son contenu !

Mais pour quelles autres raisons ?

Améliorer votre classement et être plus visible dans les moteurs de recherche dans Google pour avoir plus de visibilité

Les algorithmes de classification des moteurs de recherche, et notamment Google, changent constamment et leurs critères de classement sont adaptés en fonction des tendances du Web.

L’optimisation d’un site passe par plusieurs facteurs importants : une bonne accessibilité des contenus, un codage sémantique, la mise en place d’une arborescence optimisée, un maillage interne des pages et un ajout de contenus réguliers. Mais les facteurs externes jouent également un rôle non négligeable qui vont impacter fortement son classement dans les moteurs de recherche. Le nombre et la qualité des liens entrants, les signaux apportés par les réseaux sociaux sont autant de facteurs d’influence positifs.

 L’accessibilité sur smartphones et tablettes jouent également un rôle important.

Proposer un site responsif

Résultat de recherche d'images pour "SITE RESPONSIF"

Aujourd’hui, le monde est connecté : nous pouvons commencer une tâche sur un ordinateur et la reprendre lors d’un déplacement sur une tablette ou un smartphone. Avoir accès à tout type d’information partout devient indispensable.

Un site web se doit donc d’être adaptable, d’être responsive, pour offrir à l’utilisateur la meilleure expérience web possible où qu’il soit.

 Se démarquer de la concurrence

Il peut être utile, avant de faire la refonte de votre site Internet, de réaliser un audit et d’analyser la concurrence. Ainsi il sera possible de s’en inspirer pour ajouter de nouvelles fonctionnalités mais également d’en intégrer de nouvelles dont ils ne disposent pas !

Il est essentiel de se démarquer pour éviter toute ressemblance et ainsi devenir unique et essentiel aux yeux de vos consommateurs.

La refonte du site infinités

Le site de l’agence Infinités change régulièrement d’aspect afin d’être à la pointe des dernières tendances en matière de technologie et de web design. Notre site internet est notre vitrine et permet de vous montrer notre savoir-faire, de vous expliquer notre métier.

Notre tout dernier site se veut totalement différent avec plus d’animations et d’exemples de cas clients, permettant ainsi une mise en avant de nos compétences, de notre créativité mais aussi des actions menées !

Et vous ? Avez-vous mis votre site internet à jour depuis deux ans ?

Aline Weber – Agence INFINITÉS Communication